Interview d’Antoine Vialle, entrepreneur récidiviste

Bonjour Antoine, quel est ton parcours ?

Depuis ma sortie d’école en 98 (argh, c’était au millénaire dernier), je travaille dans l’innovation et sur Internet. J’ai créé ma première entreprise en 1998, et je l’ai revendue à Apple en 2001. Puis embauche dans un laboratoire de recherche (le CEA) pour développer le business (on dit valoriser les technologies dans le jargon du métier). En 2008, c’est reparti, deuxième création d’entreprise. Elle est encore en train de prendre son envol. Et maintenant je poursuis plusieurs idées, dont le projet aides-creation.fr dont je suis l’instigateur.  

Qu'est-ce qui s'est avéré plus facile que prévu dans ton parcours d’entrepreneur ? Et plus difficile que prévu ?

Depuis quelques temps, je regarde les choses à travers un autre filtre : rentable ou non  rentable. L’idéal, à temps passé similaire, c’est de faire des choses faciles et rentables, voire difficiles et rentables. Après, nous sommes humains, et tous les entrepreneurs ont fait des choses faciles et peu rentables voire difficiles et pas rentables du tout (bonjour au passage à tous les technophiles lecteurs ☺ ).

Bref, pour prendre un exemple concret, dans ma première société, nous avons travaillé un an sur le produit sans nous payer. C’était difficile. Et d’une rentabilité contestable, puisque du coup nous ne cherchions pas à vendre tout de suite. Le produit n’était pas testé par suffisamment de clients et donc a nécessité des adaptations supplémentaires pour être mis sur le marché.

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Derniers articles

Ce site Web utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site Web.