Interview de Christophe Agnus, fondateur de Sopixi

Vous avez fondé SolutionTPE et l'avez transformé en Sopixi : comment se décide une transition de cette nature ? 

Nous avons, en regardant fonctionner SolutionTPE, compris que nous faisions une double erreur: de technologie et de positionnement.  

Technologie : SolutionTPE était un modèle sur gabarit, avec des bases de données, comme la plupart des offres du marché. Résultat: des sites pas très souples quand il fallait faire des changements graphiques, et tous les sites finissaient par se ressembler. En plus, les gens faisaient, en moyenne, une dizaine de pages. C'était idiot de maintenir des systèmes lourds de bases de données pour des sites avec si peu de pages. Il fallait trouver un autre modèle, laissant une totale liberté créative et modulaire aux utilisateurs, tout en simplifiant notre support. Sopixi répond à cela: on fait son site comme un Powerpoint, avec la même simplicité. Il n'y a plus de limite à la créativité et à la liberté de l'utilisateur. 

Positionnement : nous avons constaté que 70% des TPE n'ont pas de site. Trop compliqué, trop cher. C'est une aberration: nous avons tous intérêt à ce que l'activité des TPE se développe. Nous avons choisi un modèle qui permettait aux TPE de ne prendre aucun risque : le gratuit, avec quelques options non indispensables payantes. Nous pensons que c'est la meilleure solution pour que le maximum d'entrepreneurs puissent utiliser les réseaux pour se développer. J'ai écrit un article sur « le don comme modèle économique » dans Les Echos. On est en plein dedans… 

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Derniers articles

Ce site Web utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site Web.