Loi anti-fraude 2018 : les nouvelles obligations

L’année 2018 annonce une nouvelle ère de gestion pour les commerçants et les entreprises !

A toute entreprise s’impose désormais, au 1er janvier 2018, l’usage d'un logiciel sécurisé et respectueux de directives émises par l’état pour empêcher la dissimulation de recettes et la fraude à la TVA. En matière de conformité, le logiciel doit répondre à 4 obligations

 

INALTERABILITé

Les logiciels doivent désormais conserver les données dans leur état d’origine sans aucun changement possible de contenu.  

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Derniers articles

Ce site Web utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site Web.