Equipes de startup : pourquoi la compétence n’a pas d’importance sans confiance, par Dharmesh Shah

Equipes de startup : pourquoi la compétence n'a pas d'importance sans confiance

J'ai pensé un peu cette dernière semaine aux équipes de startup et ce qui les fait travailler (ou non). La plupart des personnes qui participent aux startups sont prêtes à accorder que le recrutement de la meilleure équipe possible est essentiel pour le succès. Ce qui fait que les experts des startups disent des affirmations telles que « trouvez les meilleures personnes possible ». Loin de moi la pensée de débattre sur ce type de conseil sage. Vous devriez trouver les meilleurs personnes possibles pour votre équipe de startup. A cet égard, ne voudrions-nous pas recruter les meilleures personnes possibles ?

Cependant, l'expression « les meilleures personnes possibles » est un peu trop vague à mon goût. La question est, qu'est-ce qui rend un membre d'une équipe le meilleur ? Sont-ils les plus intelligents ? Ceux qui ont le plus d'expérience ? Ceux qui ont l'ensemble de compétences le plus vaste pour un rôle donné ? Ceux qui ont le plus d'expertise dans le domaine ? Aux fins de cette discussion, je vais « fusionner » toutes les qualités qui rendent un certain individu vraiment, vraiment bon dans la notion de « Compétence ». Vous pouvez prendre la liberté de faire de la compétence une fonction de tout attribut (intelligence, expérience, aptitudes, etc.) selon votre goût.

Donc,

compétence = à quel point la personne peut bien faire le travail

Maintenant, cet article ne parle pas vraiment de compétence. Il parle d'un concept plutôt orthogonal que je vais nommer Confiance (ou foi). Par confiance, je ne veux pas dire combien de confiance ils (les candidats) ont. Je pense plutôt à quel point le reste de l'équipe pense qu'une personne a la compétence requise.

Confiance = à quel point les gens font confiance dans la compétence d'une personne

Mon argument est le suivant : Les meilleures personnes à recruter dans une startup sont celles qui ont la combinaison idéale de compétence (peuvent faire le travail) et confiance (confiance de la part des autres qu'ils feront le travail). Même avec plein et plein de compétences, s'il y a une confiance moyenne ou basse, l'individu sera critiqué, la confiance ébranlée et finalement il sera tout simplement inefficace. Même s'ils avaient plein de bonnes décisions, cela ne va vraiment pas être important, car ils ne pourront pas en prendre tellement, et celles qu'ils prendront pourraient ne pas « coller ». Malheureusement, ce type de dysfonctionnement d'équipe pourrait ne pas vous sauter aux yeux de suite, il appara ît lorsque vous ne regardez pas. Tout le monde a les meilleures intentions. Un exemple rapide (complètement fictif) : « Billy est un mec super en design web et expérience utilisateur… et il a proposé ce design simplifié à la place du site internet de 25.000$ qu'on a créé l'année passée. Bien sûr, il participe à toutes les conférences et réunions, mais attire-t-il vraiment ce type de gens à venir sur notre site, non seulement des clients ?

Donc, vous vous demandez, pourquoi les gens décideraient d'engager des personnes dans lesquelles ils n'avaient même pas confiance ? N'est-ce pas bête ?A quoi bon en parler ? Je répondrais deux choses : D'abord, la confiance n'est pas un concept binaire. C'est un concept analogue. Il y a des degrés de confiance. Ensuite, la confiance peut être au début vraiment élevée, mais peut être perdue au fur et à mesure que le temps passe.

Maintenant qu'on a quelques références ci-dessus, voici quelques idées sur la compétence et la confiance lorsqu'il s'agit d'équipes de startup :

Compétence vs. Confiance

1. Comment avons-nous trouvé cette personne ? Certaines sources de recommandation offrent plus de confiance que d'autres. Votre co-fondateur a fait amener cette personne ? Est-elle votre nièce, du côté de votre père ?

2.Qui a le plus de confiance en elles ? Est-ce la personne qui les a présentées ? Quelqu'un qui travaillera avec elles ? L'un de vos investisseurs ? L'un de vos conseillers ?

3. Quelle importance à la confiance pour ce rôle ? Il y a certaines parties de votre startup où les gens doivent faire preuve d'un certain degré de discretion. Par exemple, sans tenir compte de l'intelligence et de la passion des fondateurs, si vous engagez un designer d'expérience utilisateur professionnel, vous devez le laisser faire son truc. Les débats sont bons, mais la personne qui est la plus qualifiée à prendre une décision devrait prendre la décision.

4. Qui dans l'équipe perd le plus si elles n'y arrivent pas ? Oui, je sais, tout le monde perd lorsque vous perdez un membre de l'équipe. Mais, qui est le plus affecté ?

5. L'érosion de la confiance, est-elle justifiée ? Est-il possible qu'une mauvaise décision d'engagement eût été faite ? Les gens, ont-ils attendu un degré de compétence qui n'a pas été prouvé ?

Quelques questions difficiles (mais importantes)

Quelques conseils de fin : Lors du recrutement de membres dans l'équipe, assurez-vous qu'une personne de l'équipe pariera sur la personne lorsque la situation est instable. Vous avez besoin d'un membre de confiance (comme l'un des cofondateurs) pour vous aider à évaluer de façon objective les problèmes d'érosion de la confiance – et aider à la restaurer si besoin. Sinon, la situation s'empire et personne n'en sort gagnant.

 

L’article qui précède est la traduction de l’article «Startup Teams: Why Capability Doesn't Matter Without Trust» de Dharmesh Shah. La traduction et la publication sont autorisées par l’auteur: retrouvez régulièrement sur notre blog les articles de Dharmesh Shah sur onstartups.com

Dharmesh Shah est diplômé dans un premier temps de l’université de l’Alabama en informatique, et d’un Master Spécialisé du MIT, en innovation et leadership. Passionné de programmation et d’entreprenariat, il a par ailleurs créé plusieurs sociétés, dont la dernière, Hubspot, permet de créer et d’optimiser un site internet et son marketing. Vous retrouverez ici une sélection d'articles de son site d’actualité de l’entreprenariat high-tech.

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Derniers articles

Ce site Web utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site Web.