Interview de Tanguy Lambert, fondateur de Boondeo

Bonjour Tanguy, vous êtes le fondateur de Boondeo. Présentez-nous  le service

Boondeo est une bourse aux compétences dédiée aux acteurs du conseil et de l’ingénierie.

Plus particulièrement, nous favorisons les rencontres professionnelles et l’échange de compétences sur les métiers du génie mécanique, électrique, électronique, civil, industriel, productique, de l’énergie, des bureaux d’études et du conseil en technologie.

Quel est votre parcours personnel ?

Je suis diplômé de l’ISEN, Institut Supérieur d’Electronique du Nord. J’ai débuté mon expérience professionnelle en tant que consultant en informatique embarquée chez ASSYSTEM en intervenant chez des grands comptes de la région tel que Thales et Arcelor. Ensuite, j’ai intégré le groupe ALTEN en tant que responsable d’agence où j’ai développé
une business unit composée d’ingénieurs sur les métiers de l’automatisme, de la mécanique, du génie civil, de l’électronique. Mon activité m’a amené à prospecter beaucoup de clients dans l’industrie pour des projets en assistance technique et au forfait.

Pourquoi avez-vous décidé de créer une entreprise, et pourquoi  Boondeo, qu'apportez-vous au marché ?

L’idée de créer Boondeo est venu du constat que les sociétés de services manquent d’outils pour faire conna ître leurs intervenants en interne, en externe et rechercher des compétences lorsqu’elles n’ont pas les ressources disponibles.

Ainsi, notre ambition est simple : favoriser les échanges entre les acteurs en créant un nouveau média de communication source d’opportunités d’affaires.

Les valeurs ajoutées de nos prestations sont tout d’abord la mise à disposition d’une plateforme web (sans installation chez les clients) à double usage : en Interne et en Externe.

Ensuite, c’est la spécifité de notre activité et du public visé : nous visons un marché de niche.

Enfin, c’est le dynamisme de l’équipe Boondeo qui est à l’entière disposition de ses clients. Nous sommes ouverts à toutes suggestions ou remarques concernant l’utilisation que les membres font de la plateforme.

Quelles difficultés avez-vous rencontré ?

La principale difficulté est de faire évoluer les moeurs de la même manière que ce qu'ont rencontré nos confrères dans l'informatique, il y a 8 ans, soit miser sur la communication externe, plus particulièrement la collaboration entre confrères comme axe de développement des acteurs du conseil et de l'ingénierie.

Comment rêvez-vous Boondeo dans 3 ans ?

Boondeo dans 3 ans sera la référence en termes de plateforme de rencontres sur les métiers du conseil et de l'ingénierie. Nous ambitionnons de monopoliser le marché de la bourse aux compétences dans ces secteurs tant sur le plan de l'échange des compétences en interne au sein des sociétés de services qu'en externe en décuplant les échanges entre acteurs. D'un point de vue chiffré, nous ambitionnons l'adhésion de plus de 2500 freelances et plus de 200 sociétés de services.

Que recherchez-vous en ce moment, et en quoi les entrepreneurs entreprise-facile pourraient vous aider ?

Nous sommes à la recherche d'indépendants dans les métiers du conseil et de l'ingénierie afin d'atteindre rapidement la masse critique suffisante pour intéresser les gros donneurs d'ordres et motiver les sociétés de services à utiliser les freelances comme alternative à leur manque de ressource pour les projets de leurs clients.

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Derniers articles

Ce site Web utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site Web.