Interview de Louis Naugès

Louis Naugès est passionné de technologies de l’information et de la communication. Il est fondateur et dirigeant de Microcost, spécialiste de la mise en oeuvre des solutions Google Entreprise. En 1984, Louis crée un nouveau mot, un néologisme, et cela deviendra le nom d’une société qu’il crée : Bureautique SA. Depuis, le mot a fait du chemin… C’est donc tout naturellement à Louis que nous avons pensé pour commenter un événement du monde Bureautique 2.0 : la sortie des Google Apps pour la TPE.

1 – quel est l’importance selon vous de la sortie
récente des Google apps pour la TPE ? Evolution/Révolution ?

Les TPE sont idéalement placées pour profiter, immédiatement, de la sortie de
logiciels SaaS (Software as a Service), tels que les Google Apps.

En quelques lignes, que sont les Google Apps ?

  • Un ensemble de logiciels Bureautique 2.0, qui proposent les principaux outils
    indispensables tels que messagerie, agenda partagé, chat, traitement de texte,
    tableur, page d’accueil personnalisée…
  • Une solution hébergée qui évite aux TPE d’avoir à gérer leurs infrastructures.
  • Une solution sécurisée, fiable, performante.
  • Une solution collaborative, moderne, qui permet de rédiger des documents et
    des tableaux à plusieurs.
  • Plus de 15 langues disponibles, dont bien sur le Français.

Il en existe deux versions différentes :

  • Google Apps for your domain : gratuite
  • Google Apps Premier édition, payante, qui coûte… 3 euros/mois/personne.
    Cette version payante augmente la taille de la bo îte aux lettres de 2 Go à 10
    Go, propose des transmissions sécurisées et une garantie de service 99,9%/

Dans les deux cas, une TPE peut utiliser son nom de domaine pour les adresses
email et autres.
C’est ce que je fais dans mon entreprise : louis.nauges@microcost.com

Les entreprises, de 1 à 100 000 salariés, peuvent utiliser immédiatement les
Google Apps.  C’est une démarche très facile à réaliser dans une TPE,
beaucoup plus longue et complexe dans les grandes entreprises.

En clair, une TPE astucieuse peut disposer, en quelques jours, de la meilleure
solution bureautique du moment, gratuitement, ou à un prix très bas.
C’est une première étape vers la généralisation des solutions Web 2.0, que toute
entreprise, quel que soit son secteur d’activité, peut réaliser sans aucun
risque.

2 – comment voyez-vous l’environnement online des
dirigeants de TPE à trois ans ?

2007 est l’année où les solutions SaaS vont devenir adultes et permettre à un
dirigeant de TPE de basculer l’intégralité
de son informatique online.
Il suffira de disposer d’un objet d’accès, PC Windows (en gardant les versions
actuelles, sans passer à Vista !), Apple Macintosh, PC sous Linux, PDA,
Smartphone, Blackberry pour accéder, en tout lieu, à toute heure, à l’ensemble de
ses applications online.
Après la bureautique (Google Apps), ce sont les applications commerciales, dites
CRM ou GRC, qui représentent la deuxième priorité pour les TPE. 
Contrairement aux idées reçues, les applications classiques, paye,
comptabilité…. ne sont pas prioritaires et peuvent continuer à être gérées par
les partenaires historiques des TPE, les experts-comptables.

D’ici à 2010, la grande majorité des TPE
françaises innovantes
auront basculé à 100 % sur des solutions SaaS
online. 
Elles seront plus performantes et auront réduit leur budget informatique : ce
serait dommage de ne pas en profiter !

3 – sur le marché des PME + grands comptes, quel
va être selon vous la courbe d’intégration, quel seront les risques
?

Le mot Intégration ne doit plus jamais
être employé ! On doit le remplacer par le concept d’”agrégation â€.
Quelle différence entre ces deux approches  ?
Intégration, c’est un puzzle dont toutes
les pièces sont différentes et où il est très impossible de remplacer une pièce
par une autre.
Agrégation, c’est un Lego dont toutes les
pièces sont compatibles et interchangeables !

TPE et PME ont une opportunité, historique, en 2007. 
Elles peuvent se construire un “Lego SaaS” de très haute qualité, en gardant la
possibilité, si l’une des pièces est défaillante, si l’un des fournisseurs
dispara ît, de trouver, facilement, économiquement, un composant de remplacement.
C’est beaucoup moins facile pour les grands comptes, qui disposent d’un
“héritage” applicatif lourd et complexe, qu’il est long et coûteux de faire
évoluer vers des solutions SaaS.

En résumé :

  • Les TPE et PME peuvent immédiatement commencer leur basculement vers des
    solutions SaaS : les outils Bureautique 2.0 de Google Apps sont un excellent
    point de départ.
  • Les TPE et PME peuvent le faire plus rapidement que les grandes entreprises.
  • Réduction des coûts et travail collaboratif sont les deux grands bénéfices
    attendus de cette mutation.

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Derniers articles

Ce site Web utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site Web.